jeudi 14 mai 2020

15 mai «Challenge for Future», la MANIF des FACADES GPclimat


Les actions  #CHALLENGEforFUTURE :

Challenges

Les Grands-parents pour le climat ont choisi l’action “Manifestation des façades pour le climat” comme contribution à “Challenge for future” le 15.5.2020.
Cela consiste à afficher à sa fenêtre, son balcon ou ailleurs, un panneau ou une banderole personnelle.

Voici les 38 panneaux  affichés dans toute la Suisse

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Ecoutez
la Radio Climat du 15 mai dès 8 heure ,
La Grève du Climat organise une radio en ligne le 15 mai !  Le programme de la journée inclut entre autres des formations, des discussions ...
(toujours en ligne, à ré-écouter)
Alarme climatique

À 11h59, l'alarme climatique prouvera que la crise climatique n'attend pas! Tu peux utiliser des casseroles ou des instruments, monter le son de la musique ou chanter et crier des slogans, te tenir sur le balcon ou ouvrir grand les fenêtres.    Peu importe comment: faites du bruit!
 

De Genève à Küsnacht ZH en passant par Echallens et Neuchâtel






mercredi 13 mai 2020

Climat, Sortie de crise - Courrier des lecteurs

  Mercredi 13 mai 2020 ,  

Courrier des lecteurs signé Jean-Claude Keller

Cliquer sur l'article pour l'agrandir

mardi 14 avril 2020

Sur la RTS, Laurence Martin témoigne


Sur la RTS, Laurence Martin témoigne du nécessaire dialogue intergénérationnel entre grands-parents et petits-enfant sur le thème du climat
.


Emission "Naviguons à vue", sur la Première
à 16 h. 30 le 13 avril 2020 ->  à écouter  ici

Sortie de crise... Mais par quelle porte ? /JCK

Le Temps du 14 avril 2020  , Courrier du lecteur signé Jean-Claude Keller

         
Cliquer sur l'article pour l'agrandir

mercredi 8 avril 2020

Un billet de Jean Martin sur le thème de la décroissance


Publié dans 24 Heures   du 8 avril 2020. Rubrique  "Réflexions"

«Vous vouliez la décroissance, eh bien vous l’avez»

Celles et ceux que préoccupe l’avenir sont ces jours vivement interpellés En plus des graves soucis sanitaires, les bouleversements dans l’économie liés aux mesures prises pour contrer la pandémie Covid-19 sont énormes. «Vous vouliez la décroissance, eh bien vous l’avez», a dit sur un mode martialement critique une personnalité politique, le 19mars au matin sur La Première. Le soir précédent, dans la solide émission spéciale de RTS Un, un analyste financier tenait un même discours: il sera absolument impératif de croître à nouveau, et vite. Il voulait bien concéder que cette croissance pourrait être plus qualitative mais, pour l’essentiel, hors de produire à l’ancienne pas de salut.
Cela démontre-t-il que la volonté de faire différemment («changer le système, pas le climat»), manifestée en 2019 par les multiples manifestations pour le climat, ne serait que des rêves de beau temps d’une jeunesse désorientée? Pour ceux qui veulent que nous ne croyions, sans discuter, qu’à l’«économie réelle», les troubles liés au tsunami viral n’auraient ainsi pas que des inconvénients, en montrant l’inanité de l’alternative?
...

mercredi 15 janvier 2020

S’engager pour le climat, c’est bon pour la santé

 Publié dans 24 heures , 15 janvier 2020, page 2,   sous Opinions, Réflexions


24H opinions du 15 janvier 2020